Escapade romantique à Prague

« Les chemins naissent sous nos pas, au fur et à mesure que nous marchons » (Franz Kafka, écrivain pragois, 1883-1924)

img_20161105_075550Avant de m’envoler pour Prague à la fin du mois d’août, j’étais loin de m’imaginer que cette ville m’envoûterait autant. Surnommée « la ville aux cent clochers », « la ville d’or » ou la « cité vltavine », Prague est une ville mystérieuse et fascinante. Ses ruelles animées, parfois très colorées, sont marquées par l’histoire, l’art et la littérature (Kafka, Smetana, Mucha…). Les balades nocturnes près du Pont Charles et de la Moldau (ou Vltava) éveillent le souvenir des plus belles mélodies de Smetana et les musiciens de rue donnent une ambiance magique à certains quartiers de la ville. On pourrait comparer cette escapade romantique à l’incontournable week-end à Venise pour les amoureux. En tout cas, pas le temps de s’ennuyer à Prague ! J’y ai passé 5 jours et ai été très agréablement surprise par cette ville qui se prête vraiment à un city trip tant il y a de choses à voir et à faire. Il faut cependant prévoir un certain budget pour les visites culturelles (musées, synagogues, Maison Municipale, concerts…) alors que les hôtels et les restaurants sont beaucoup moins onéreux qu’en France.

Mes coups de coeur à Prague : la découverte de l’univers d’Alfons Mucha et de l’Art Nouveau (l’artiste est présent un peu partout à Prague : expositions, boutiques, vitraux de la Cathédrale Saint-Guy, décoration de la Maison Municipale…), l’horloge astronomique, les ruelles animées de la ville et les concerts de musique classique organisés tous les soirs.

Que peut-on faire à Prague pendant 5 jours ?

1/ La vieille ville (Stare Mesto)

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa vieille ville notamment la place de la vieille ville fait partie des incontournables de Prague. La fameuse horloge astronomique (devant laquelle s’agglutinent les touristes ! un monde fou !) est tout simplement magnifique. A heures fixes, ambiance gothique et médiévale garantie, j’ai adoré ! En effet, l’horloge s’anime toutes les heures jusqu’à 21h. Les douze apôtres défilent au-dessus du cadran du haut, alors que le cadran du bas affiche le Saint du jour ainsi que les signes astrologiques. En me documentant, j’ai découvert que la légende veut que l’on ait crevé les yeux à l’horloger Hanus, pour l’empêcher de reproduire son chef-d’œuvre ailleurs (oh my god! d’où la présence d’un musée de la Torture à Prague?). L’horloge est aussi ornée de 4 allégories : la vanité (avec l’objet symbolique du miroir), l’avarice (représentée par un commerçant avec sa bourse), la mort (le squelette avec sa sonnette) et la convoitise (symbolisée par un prince turc avec sa mandoline). Voici une courte vidéo (« quand sonne l’heure ») :

La place de la vieille ville est également magnifique avec son architecture « bigarrée ». De même, églises gothiques, ruelles médiévales, palais baroques, façades Art Nouveau (à la Mucha) se côtoient sans discordance dans la vieille ville de Prague. Tous ces contrastes architecturaux participent de la richesse de Prague et nous propulsent dans un voyage dans le temps. Sur cette place, on retrouve également un beau bâtiment dédié aux expositions temporaires (Dali, Picasso et Mucha). Nous avons visité la superbe exposition sur Mucha qui valait vraiment le détour (j’y reviendrai).

OLYMPUS DIGITAL CAMERADans la vieille ville, de nombreux concerts de musique classique sont proposés chaque soir (en moyenne, la place revient à 20 euros pour une heure de concert), il serait vraiment dommage de s’en priver. Au programme, des extraits des Quatre saisons de Vivaldi, divers « Ave Maria » (Gounod, Schubert) sans oublier l’incontournable Smetana (La Moldau), le célèbre compositeur tchèque (1824-1884). De notre côté, nous avons assisté à un concert dans la Cathédrale Saint-Clément du Clementinum et avons adoré! Ni trop long, ni trop court, le concert était magnifique et mystique dans cette Cathédrale (conseil : prenez des places devant pour une meilleure acoustique).

2/ Le Pont Charles et le château de Prague (Mala Strana)

14089123_10154466587159494_6278678994715074351_nUn autre point d’intérêt de Prague (et non des moindres !) : le fameux Pont Charles. Datant du XIVème siècle, il relie la vieille ville au quartier baroque de Mala Strana. Le pont Charles est un peu le symbole de la ville, de nombreux artistes pragois proposent d’ailleurs des tableaux représentant ce célèbre pont. Dès notre arrivée à Prague (en soirée), nous nous sommes rendus à la tour gothique du pont Charles et avons trouvé les balades nocturnes sur le pont magiques et romantiques : musiciens de rue, vue sur le Château mis en valeur par les jeux de lumière et nombreux cadenas d’amour à l’image du pont des Arts à Paris. Il faut, dans la mesure du possible, essayer de découvrir le pont à différents moments de la journée notamment le matin et le soir.

Quant au très beau Château de Prague, il se mérite puisque vous devez monter de nombreuses marches (ne pas oublier la bouteille d’eau et le chapeau en été) pour atteindre l’entrée du château (il vous faudra également patienter dans de longues files d’attente en pleine saison mais la relève de la garde et les musiciens de rue seront là pour vous faire patienter). Le jeu en vaut la chandelle puisqu’il s’agit d’un ensemble de monuments à ne pas manquer. Au programme, un beau panorama sur la ville puisque le château a été construit sur la colline Hradcany, la découverte de la Cathédrale Saint-Guy avec sa superbe porte d’or représentant le jugement dernier et ses vitraux Art Nouveau dont l’un a été réalisé par Alfons Mucha, la basilique Saint-Georges avec sa façade colorée (baroque) et ses tours romanes, et la fameuse ruelle d’or avec sa rangée de maisonnettes colorées et miniatures (la légende dit que c’était le quartier des alchimistes et que Kafka y a habité en 1916-1917). Si vous désirez vous y rendre, n’oubliez pas de prévoir du temps pour la visite de cet ensemble…

3/ Le quartier juif (Josefov)

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe quartier juif (Josefov) de Prague est également à visiter : situé dans la vieille ville, il était le « ghetto » juif de la ville sachant que la communauté juive de Prague fut l’une des plus importantes d’Europe. Aujourd’hui, on peut visiter de nombreuses synagogues mais nous avons trouvé les prix d’entrée très élevés. Le guide Michelin conseille de visiter la Synagogue Vieille-Nouvelle qui est d’un grand intérêt historique car il s’agit de la plus vieille synagogue d’Europe en activité. Cependant, nous avons été déçus par cette visite : tarif beaucoup trop élevé (20 euros/ personne), un petit dépliant, endroit très exigu, intérêt esthétique limité… Il vaut mieux privilégier, à mon sens, la synagogue espagnole (synagogue de la communauté séfarade de Prague) ou la synagogue Klaus et le vieux cimetière juif. Pour moi, Josefov restera un quartier mystique avec sa petite mairie juive, ses synagogues et son ambiance kafkaïenne.

4/ L’univers de Mucha : des expositions à la Maison Municipale

14054203_10154463602354494_8737165312808400010_nPour moi, Prague, c’est aussi la découverte de l’univers artistique d’Alfons Mucha et de l’Art Nouveau. La présence de Mucha (1860-1939) se ressent partout à Prague puisque l’artiste était à la fois affichiste, graphiste, peintre, architecte d’intérieur, illustrateur et décorateur. C’est pourquoi, des expositions aux boutiques en passant par la Maison Municipale ou la Cathédrale Saint-Guy, Mucha a marqué Prague de son empreinte. Si Mucha a vécu à Paris – ce qui lui a permis de réaliser de nombreuses affiches publicitaires pour Sarah Bernhardt et pour de nombreuses pièces (Lorenzaccio, Hamlet, Médée, La Dame aux camélias) – il s’installera définitivement à Prague vers 1910 et décorera la Maison Municipale et le Théâtre National. La découverte de cet artiste a été pour moi un vrai coup de cœur : style décoratif, ornementation luxuriante inspirée de la nature, femmes langoureuses ou des muses sensuelles associées à un style baroque… De manière générale, nous avons adoré l’exposition temporaire consacrée à Mucha sur la place de la vieille ville, les nombreuses boutiques qui vendent des objets à l’effigie de Mucha, les vitraux de la Cathédrale Saint-Guy et surtout la décoration de la Maison Municipale. Petit Conseil : la visite de la Maison Municipale vaut vraiment le coup (je conseille de réserver une visite guidée en anglais à l’entrée de la Maison, aucune visite libre quoi qu’il en soit).

5/ Sur les traces de Kafka…

OLYMPUS DIGITAL CAMERASi Mucha est très présent à Prague, il en est de même pour Kafka (1883-1924), écrivain pragois, célèbre auteur de La Métamorphose et du Procès, qui est mis à l’honneur dans de nombreux quartiers (vieille ville, Josefov, Mala Strana…) : ancienne habitation, musée, sculptures et tour « Kafka » (1h) organisé par de nombreuses agences à Prague. Personne n’échappe à l’univers kafkaïen à Prague notamment dans le quartier Josefov puisque l’écrivain avait des origines juives.

14047389_10154469699099494_1322951678468736268_o

La ville présente également une architecture moderne avec sa célèbre « Maison qui danse » et ses sculptures contemporaines.

Autres quartiers animés : la place Venceslas est un quartier animé avec ses musiciens de rue, animateurs avec leurs bulles de savon, ses spectacles nocturnes (cracheurs de feu notamment).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

img_20161203_151631Amateurs d’art : la Galerie Nationale de Prague vaut également le détour : au programme, des collections d’art ancien, des collections classiques (Ribera, Van Dyck…) mais surtout des collections d’art moderne (Gauguin, Toulouse-Lautrec, Picasso, Cézanne, Van Gogh, Renoir sans oublier Klimt qui est très présent à Prague).

Que peut-on rapporter de Prague?

Une reproduction d’un tableau de Mucha (ou d’autres objets de décoration, mugs, tee-shirts, livres…), des marionnettes (Prague possède de nombreuses boutiques de marionnettes et son Théâtre de marionnettes est une véritable institution), une reproduction de l’horloge astronomique, des poupées tchèques, un objet en cristal de Bohème ou de la bière tchèque (évidemment!)…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Souvenirs de Prague (Mucha)

Quelques adresses :

Hôtel : Cloister Inn Hôtel (bon rapport qualité/prix, hôtel au calme très proche de la vieille ville, pratique puisqu’on peut tout faire à pied, le sourire du personnel n’était cependant pas au rendez-vous).

Restaurants : Restaurace U Rudolfina (Old town) – « cantine » tchèque avec menu en tchèque uniquement, très bien si vous souhaitez goûter quelques spécialités (bière, goulash, viande panée, épinards cuisinés, porc braisé notamment), peu onéreux et typique; La Piccola Perla (Old Town) – très bon restaurant italien mais nous avons beaucoup (trop) attendu pour avoir nos plats; CP1Cafe and Wine Bar – charmant petit bar-restaurant, bonne cuisine locale et internationale, simplicité des plats (excellents légumes au barbecue) et concerts de jazz manouche à partir de 21h. Bon rapport qualité-prix.

Pour terminer, un court extrait d’un concert de rue auquel nous avons assisté devant la Maison Municipale de Prague :


4 réflexions sur “Escapade romantique à Prague

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s