Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

 

« Pour les vagabonds de l’écriture, voyager, c’est retrouver par déracinement, disponibilité, risques, dénuement, l’accès à ces lieux privilégiés où les choses les plus humbles retrouvent leur existence plénière et souveraine. » (N. Bouvier)

@pink.turtle.blog

TOKYO, étape 1 – Après mes petites anecdotes japonaises et un retour un peu difficile en France (l’escale de 10h à Dubaï m’a un peu achevée!), voici le premier article de la série sur Tokyo! Nous venons de passer 8 jours en famille dans cette ville fascinante qui mêle tradition et modernité!

A notre arrivée à Tokyo, nous avons découvert avec enthousiasme le quartier d’Asakusa situé dans le nord-est de la ville de Tokyo. C’est un peu l’image qu’on se fait du Japon traditionnel avec le célèbre temple rouge de Senso-ji et les locaux ou touristes japonais qui prient tout en étant vêtus de yukatas et de kimonos d’été, une sorte d’image d’Epinal pour reprendre l’expression utilisée par le site Kanpai. C’est un quartier que j’ai particulièrement apprécié, loin de la modernité et des enseignes lumineuses et clignotantes d’Akihabara. Le temple rouge et blanc de Senso-ji est le plus vieux temple de Tokyo (érigé en 645!) et est dédié à la déesse Kannon. Dans le Shintoïsme, la couleur vermillon est ainsi censée éloigner les mauvais esprits d’où le choix de cette couleur pour les temples et les nombreux torii, portes qui marquent la frontière entre divin et humain, éternel et intemporel, profane et sacré, au Japon.

Petite balade au temple Sensoji en photos…

Senso-ji/ @pink.turtle.blog
Senso-ji/ @pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog
Temple Senso-ji, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Senso-ji/ @pink.turtle.blog
Senso-ji/ @pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog
Pagode, Sensoji/ @pink.turtle.blog
dsc00215.jpg
Sensoji/ @pink.turtle.blog

Rites

Lorsqu’on pénètre dans l’enceinte du sanctuaire Sensoji (jinja ou shrine), il faut se purifier le corps à l’aide d’un bassin dans lequel se jette une eau pure et au bord duquel se trouvent de petites louches. Il faut, en effet, remplir la louche en la prenant de la main droite, verser un peu d’eau sur la main gauche, verser de l’eau dans la paume de la main gauche et en prendre une petite gorgée pour se rincer la bouche et recracher l’eau (délicatement! lol) à l’extérieur du bassin principal.

L’encens permet aussi de se purifier : les pratiquants (et touristes curieux) viennent humer la fumée et s’en disposer sur la tête, le corps et les membres. La fumée qui se dégage de cet encensoir serait également source de guérison… ♣

Senso-ji/ @pink.turtle.blog
Senso-ji/ @pink.turtle.blog

Après l’ensemble de ces rites effectués, les pratiquants peuvent prier et déposer une offrande.

Jeunes femmes en yukata (Sensoji, Tokyo)/ @pink.turtle.blog
Jeunes femmes en yukata (Sensoji, Tokyo)/ @pink.turtle.blog

Ruelles d’Asakusa

Par ailleurs, la rue commerçante qui mène au temple Senso-ji est vraiment typique. S’il y a bien un endroit où l’on peut acheter ses souvenirs, c’est dans ce quartier! On y trouve de jolis éventails, des bibelots (chats maneki neko, porte-clés…), des masques japonais, des ombrelles… On peut y déguster de bonnes glaces artisanales : j’ai testé la glace au yuzu (citron japonais), un délice!

glaces au yuzu, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog
glaces au yuzu, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog
Rue commerçante, Senso-ji, Tokyo/ @pink.turtle.blog
glaces au yuzu, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog
glaces au yuzu, Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Yukatas

Dans ce quartier, les japonais se promènent volontiers vêtus de yukatas et se lancent dans de vraies séances photos : si vous avez envie de tenter l’expérience du port d’un yukata en été, de nombreuses boutiques de la rue en louent à la journée (on peut aussi en acheter)! N’hésitez pas, c’est un souvenir sympa! De mon côté, je ne l’ai pas fait puisque j’avais déjà essayé un yukata lors de l’événement Passion Japon. De plus, je savais que ma transformation en maiko m’attendait à Kyoto (article à venir!)

 

Nous avons aussi porté un kimono d’été des îles Okinawa sur l’île d’Ishigakijima dans le village reconstitué de Yeima.

Kimonos rental / @pink.turtle.blog
Kimonos rental / @pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog
Jeunes femmes en yukata, avec ombrelle (Sensoji, Tokyo)/ @pink.turtle.blog
@pink.turtle.blog
Masques japonais, rue d’Asakusa, Tokyo/ @pink.turtle.blog

séance photo au temple Sensoji pour de nombreux japonais/ @pink.turtle.blog
séance photo au temple Sensoji pour de nombreux japonais/ @pink.turtle.blog
Eventails / @pink.turtle.blog
Eventails / @pink.turtle.blog

Au-delà de la rivière Sumida

De nombreux petits coins charmants vous attendent dans ce quartier surtout à la période des sakuras (cerisiers en fleurs) notamment dans le parc Sumida sachant que le quartier se poursuit le long de la rivière et au-delà de la rivière Sumida avec la flamme d’or et la Tokyo SkyTree.

Flamme d'or, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Flamme d’or, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Flamme d'or, Tokyo/ @pink.turtle.blog
Flamme d’or, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Réalisée par le designer Philippe Starck, la Flamme d’or qui représente la bière Asahi, est aussi surnommée la crotte d’or ou crotte de Godzilla hihihi! Quant à la SkyTree – qui est l’une des plus hautes du monde avec ses 634 mètres -, nous nous sommes contentés de l’admirer car le coût de « l’ascension » est assez élevé (environ 24 euros/ personne pour accéder au Tembo Galleria, 450 m d’altitude). Lors de notre passage, il y avait également une grande exposition consacrée aux Avengers

Tokyo sky tree / @pink.turtle.blog

Une autre attraction que nous avons trouvée rigolote : les balades en MariCar dans les quartiers d’Asakusa et d’Akihabara! En effet, vous pouvez vous balader dans les quartiers environnants vêtus de yukatas des costumes de Mario, Luigi, autres personnages Nintendo, Minion ou super-héros. Une expérience très sympathique!

Mario Kart près de la Tokyo sky tree / @pink.turtle.blogDSC00264

Dans le quartier Asakusa, la tradition côtoie la modernité. Cela reste pour nous un quartier incontournable de Tokyo qu’on a bien apprécié tout comme Akihabara, notre quartier fétiche.

Et vous, qu’avez-vous apprécié au Japon ou qu’aimeriez-vous découvrir au pays du soleil levant? ♥

Pour découvrir d’autres photos, n’hésitez pas à me suivre également sur Facebook et Instagram.


5 réflexions sur “Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s