Préparer et budgétiser son voyage au Japon : expérience et conseils (Japon #6)

« Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues… » (Joseph Kessel)

Kon’nitchiwa ! ♥

Fushimi Inari, Kyoto/ @pink.turtle.blog
Fushimi Inari, Kyoto/ @pink.turtle.blog

Les préparatifs de mon voyage d’un mois au Japon ont été à la fois longs et stimulants! Je vous livre aujourd’hui quelques réflexions et conseils qui m’ont permis de mener à bien ma préparation d’un voyage auquel on songeait (et rêvait!) depuis des années voire même depuis notre adolescence : mon compagnon est fan de mangas, d’anim’ (Dragon ball, Naruto, One piece, Bleach), de nouvelles technologies et de gastronomie japonaise; mon fils adore également les anim’ tels que Pokemon, Dragon ball, beyblade… De mon côté, j’avais hâte de découvrir les costumes traditionnels, les temples, les maïkos et geishas du quartier de Gion et la bambouseraie de Kyoto (moi aussi, je le confesse, je suis fan d’anim’ tels que Saint Seiya, Jeanne et Serge, toute mon enfance!). Il a donc fallu trouver un itinéraire intéressant et adapté aux goûts de chacun mais aussi budgétiser ce voyage de près d’un mois sur place entre les billets d’avion, les logements, les visites et activités, la nourriture et les restaurants, les vols intérieurs, les transports en commun, la location de voiture et la traduction du permis de conduire en japonais sans oublier les billets de train Nantes-Paris. Il ne faut pas se le cacher, un voyage  au Japon coûte assez cher même si nous avons limité la « casse » côté tirelire! ♣

Tickets souvenirs/ @pink.turtle.blog
Tickets souvenirs/ @pink.turtle.blog

J’ai beaucoup utilisé le site KANPAI pour préparer mon itinéraire et me suis inscrite sur facebook à différents groupes de discussion spécialisés dans les voyages au Japon : Un gaijin au Japon; Japon de tous les jours. Sur place, à Tokyo, j’ai également retrouvé mon ami Atsushi (nous avons effectué nos études de 3ème cycle ensemble à l’Université de Rennes) qui nous a donné quelques conseils (c’étaient aussi de grandes retrouvailles après plus de 15 ans). Patrick, le propriétaire du Lotus bleu, nous a également donné de bons renseignements et conseils de visites sur l’île d’Ishigaki (son site internet est vraiment top !). Enfin, merci à Lucas de nous avoir conseillé de visiter Nara ♥ (journée magique en compagnie des daims!).

1/ Choisir la « bonne » période ♥

Un point capital : quand doit-on partir au Japon? Y a-t-il de bonnes ou de mauvaises périodes ? Lors des premiers préparatifs, j’avais dans l’idée de partir pendant la période des sakuras (les fameux cerisiers en fleurs) mais les cerisiers fleurissent généralement à la fin du mois de mars et les vacances scolaires n’étaient pas concordantes avec des séances de Hanami cette année! Du coup, on a immédiatement songé à l’été malgré la chaleur étouffante qui règne à Tokyo et surtout à Kyoto. Pourquoi ? Dans un premier temps, parce que c’est la période des festivals et des fêtes notamment à Kyoto (Gion Matsuri, fête des étoiles…), mais aussi parce qu’on peut se baigner dans les îles Okinawa et nous voulions absolument profiter d’une semaine farniente-snorkeling pendant nos vacances. Par ailleurs, les couleurs de l’automne sont également magnifiques mais c’est aussi la période des typhons (tout comme l’été!). Le choix de la période n’est donc pas une évidence. A chacun de choisir en fonction de ses aspirations et priorités 😉

On a chaud, 40 degrés!/ @pink.turtle.blog
On a chaud, 40 degrés!/ @pink.turtle.blog

Je tiens à préciser que l’été a été particulièrement rude cette année au Japon entre les inondations, les tremblements de terre, les typhons et la canicule. En effet, pendant la première semaine de juillet, nous avons eu un petit tremblement de terre à Tokyo. Lors de la deuxième semaine, nous avons le droit à un typhon sur l’île d’Ishigaki. Puis, à Kyoto, c’était la canicule fin juillet (40 degrés). Avec le réchauffement climatique, il est difficile de prévoir le temps avec exactitude tout comme la date précise pour les cerisiers en fleurs.

Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog
Akaishi, Ishigakijima/ @pink.turtle.blog

2/ Budgétiser son voyage : point délicat!

Le budget, c’est là que le bas blesse! Il faut prévoir un budget assez important, un peu moins si, comme moi, vous vous y prenez très très tôt. Concernant les billets d’avion, j’ai commencé à regarder les tarifs dès le mois d’août pour le mois de juillet suivant (soit 11 mois à l’avance) et j’ai réservé les billets en septembre. Les vols pour Osaka semblaient moins chers. De notre côté, nous avons opté pour un vol multi Paris-Tokyo (un samedi soir) et Osaka-Paris (samedi soir également) avec la compagnie Emirates pour 500 euros/ personne (pendant les vacances scolaires !) avec une escale à Dubaï. Nous nous en sommes pas trop mal sortis. Par contre, nous avions une escale d’une durée de 10h à Dubaï au retour, escale dont nous avons profité pour nous rendre au Burj Khalifa (article à venir!) et au célèbre mall de Dubaï.

Devant le Burj Khalifa, Dubaï/ @pink.turtle.blog
Devant le Burj Khalifa, Dubaï/ @pink.turtle.blog

A rajouter au budget, les billets de train Nantes-Roissy : de la même manière, j’ai réservé très tôt en m’inscrivant à l’alerte Ouigo et Prem’s. Pour 3 personnes AR, nous avons payé 110 euros. Après avoir établi notre itinéraire exact à savoir TOKYO-ISHIGAKI (OKINAWA)-OSAKA-KYOTO-NARA, nous avons réservé des vols intérieurs : Tokyo-Ishigaki et Ishigaki-Osaka avec la compagnie ANA. Nous avons pu bénéficier du fameux tarif « touriste » (« Experience Japan ») à savoir 165 euros/ personne AR (condition : posséder un billet d’avion AR, résider hors du Japon, attention ⇒ le nombre de billets n’est pas illimité) : le site KANPAI explique très bien le fonctionnement des vols intérieurs au Japon. Après cela, nous avons procédé à la réservation des logements en commençant par Ishigaki car nous voulions absolument loger au Lotus Bleu (une maison d’hôtes fort sympathique tenue par un français et son épouse japonaise ; environ 80000 yens pour 6 nuits et pour 3 personnes, soit 600 euros), puis Kyoto (nous y étions pendant le Gion Matsuri, donc réservation anticipée obligatoire, 490 euros pour 7 jours avec booking, 3 personnes), enfin Tokyo en hôtel-auberge de jeunesse (environ 500 euros pour 8 nuits, 3 personnes). Je tiens à signaler que notre logement air bnb avait été annulé une semaine avant le départ (à cause de la nouvelle législation sur les logements au Japon), ça a été un peu la panique! En gros, nous avons pris les restes… Après les logements, il a également fallu réserver la voiture de location à Ishigaki (179 euros pour 7 jours) et faire traduire mon permis de conduire en japonais (obligatoire pour pouvoir conduire au Japon, 40 euros!). Résultat : 1300 euros/ personne environ pour trois semaines et demi (et c’est un moindre mal lol). A cela, s’ajoutent évidemment le budget « transports en commun » (carte suica, divers « pass » journée ou 3 jours, JR, train, bus), le budget nourriture-gastronomie sans oublier les achats, les visites et l’hôtel au retour à Roissy (60 euros pour 3). Par personne pour 3 semaines et demi de voyage, il faut bien compter : 2000 euros/ personne (en bookant très tôt l’avion et en faisant attention aux dépenses sur place).

Japon/ itinéraire
@Pink.turtle.blog/ Mon itinéraire au Japon (Tokyo – Ishigaki – Osaka – Kyoto – Nara)

3/ Choisir votre compagnie aérienne

L’alliance de plusieurs compagnies aériennes appelée « star alliance » vous permet de bénéficier de tarifs intéressants pour les vols intérieurs au Japon si vous avez acheté un billet AR avec une compagnie partenaire (ANA, Luftansa, Eva Air, Air China, Air Canada, Air India, Thai Airways…). Mais avec les tarifs « touristes » proposés par ANA et JAL, je ne sais pas si c’est si intéressant que cela (sauf si vous avez plusieurs vols intérieurs). Certaines compagnies proposent de bonnes prestations : les compagnies japonaises font parties des meilleures mondiales, Eva Air également (nous avions quelques craintes par rapport à la Corée). Le tarif d’Emirates était top et les prestations de la compagnie vraiment intéressantes. Donc, pas d’hésitation. Malheureusement, nous avons été finalement assez très déçus par les prestations de la compagnie Emirates : bagages restés à Dubaï pendant deux jours (aucune compensation), escale trop courte liée au retard de la compagnie si bien que nous avons été obligés de suivre une hôtesse en courant dans tout l’aéroport de Dubaï, écrans qui ne fonctionnaient pas bien dans l’avion, avion vieillissant sur le trajet Dubaï-Tokyo…

4/ JR pass ou vol intérieur?

Le JR pass est assez onéreux : environ 230 euros/ personne. Si vous faites un combiné Tokyo/Kyoto/Osaka…, le JR Jass est intéressant. Si, comme nous, vous passez par les îles Okinawa entre Tokyo et Kyoto, les vols intérieurs vous permettent d’éviter de perdre du temps dans les transports et de vous rendre directement à Osaka puis Kyoto.

Ishigakijima, vue aérienne/ @pink.turtle.blog
Ishigakijima, vue aérienne (ANA)/ @pink.turtle.blog

5/ Okinawa or not?

Pour un premier voyage au Japon, la visite des îles Okinawa n’était pas forcément une étape incontournable, mais nous avions envie d’avoir un aperçu du Japon tropical en été à fortiori avec un enfant (qui aurait peut-être saturé des temples et balades urbaines) et une maman qui adore le snorkeling (je l’avoue, allez!). J’ai beaucoup hésité entre Miyakojima et Ishigakijima : pour la mer et les plages, il semble que Miyako soit préférée à Ishigaki (c’est du moins ce que j’ai lu sur de nombreux forums). Cependant, pour la variété des activités, j’ai opté pour Ishigaki car on peut faire des randonnées, aller à Iriomote pour voir des cascades, faire du kayak dans la mangrove et faire du snorkeling afin d’observer les raies mantas et le plus grand récif de corail bleu du monde (Shiraho). De plus, j’avoue que le « lotus bleu » m’avait bien tapé dans l’oeil (les échanges stimulants par mail avec Patrick m’avaient également bien motivée!) et sur Miyakojima, les logements me semblaient moins nombreux et moins attrayants. Pour un prochain voyage, j’aimerais vraiment tester Miyakojima qui offre de magnifiques points de vue et une possibilité de nager avec des tortues.

Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Kabira Bay/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog
Snorkeling Shiraho/ @pink.turtle.blog

6/ Logements : privilégier Air bnb ou non?

Nous avons testé un hôtel à Kyoto, une maison d’hôtes à Ishigaki et nous voulions absolument tester un logement air bnb à Tokyo (appartement-studio réservé très tôt en février pour le mois de juillet). Malheureusement, avec la nouvelle législation japonaise à compter du 15 juin, nous avons reçu un mail d’air bnb, une semaine avant notre départ, annonçant l’annulation de notre réservation. Catastrophe ! Trouver une chambre familiale dans un hôtel à Tokyo quelques jours avant le départ relevait du challenge. Nous avons fini par trouver une auberge de jeunesse, un peu sans conviction… Logement vraiment pas terrible et minuscule. Pour l’instant, il ne vaut mieux pas passer par air bnb pour réserver au Japon!

Air bnb nous a tout de même offert un coupon de la valeur de notre réservation (en plus du remboursement intégral de notre réservation). Nous l’utiliserons pour une prochaine destination en 2019 (la Grèce certainement).

7/ Voiture ou pas?

Honnêtement, pour un premier voyage, la location de voiture n’est pas nécessaire dans la mesure où les transports en commun sont très développés dans les grandes villes. Par contre, si vous souhaitez sortir des sentiers battus et visiter des régions un peu plus reculées, la voiture peut être une solution. Sur les îles comme Ishigaki et Miyakojima, pas le choix! La location de voiture est indispensable. N’oubliez pas qu’il faut faire traduire votre permis de conduire en japonais avant de partir ou sur place.

Voiture de location à Ishigaki/ @pink.turtle.blog
Voiture de location à Ishigaki/ @pink.turtle.blog

8/ Activités originales ou pas?

Oui oui oui!! De supers souvenirs! Il ne faut pas hésiter à découvrir des activités originales et des lieux atypiques, et ce sont souvent nos meilleurs souvenirs de voyage. De notre côté, nous avons adoré les salles de jeux et le café à chouettes à Tokyo, les costumes traditionnels et les petits singes du Yaima village d’Ishigaki, le snorkeling tour et ma balade de l’oie dans la lagon de Shiraho (pour un aperçu, c’est ici) ainsi que ma transformation en maiko à Kyoto.

Maiko dress up, Kyoto/ pink.turtle.blog
Maiko dress up, Kyoto/ pink.turtle.blog

9/ Que prendre dans votre valise ?

N’oubliez pas de prendre quelques accessoires sympathiques pour prendre des photos originales dès votre arrivée : éventail, votre tee shirt manga préféré (j’avais pris mon tee-shirt pikachu, mes deux hommes avaient apporté des tee-shirts Dragon Ball)… Par contre, prenez également des médicaments (pour le transit à cause du riz ou alors apportez un paquet de pruneaux d’Agen lol), des produits anti-moustiques si vous vous baladez dans les parcs et près de l’eau pendant l’été (+ crème apaisante), crème solaire (Avène sans filtre chimique), appareil photo waterproof si vous vous rendez dans les îles Okinawa (ou pochette waterproof pour votre téléphone portable). Il vous faudra tout de même prévoir beaucoup de place dans vos bagages pour rapporter des tas de souvenirs du pays du soleil levant!

Jardin Hamarikyu, Tokyo/ @pink.turtle.blog

Bilan

Un voyage au Japon se prépare à l’avance si l’on souhaite profiter à fond du séjour et ne rien regretter, qu’il s’agisse de l’itinéraire, du logement (choix d’un quartier animé par exemple…), de la durée, des activités (il faut souvent réserver à l’avance par internet : café à chouette, dress up maïko…), des transports (vols intérieurs par exemple) ou de la date (événements comme les matsuris, golden week, cerisiers en fleurs…). Vous l’aurez compris, nous avons adoré notre voyage en famille au Japon et n’attendons qu’une chose… y retourner une prochaine fois pendant la période des sakuras. Si vous avez des questions sur le Japon, n’hésitez pas! 🙂

Pour découvrir d’autres articles sur le Japon, c’est ici :

L’île d’Ishigaki : mon paradis nippon – mais chut! (Japon #5)

Odaiba : la bonne surprise de notre semaine à Tokyo! (Japon #4)

Akihabara, ça clignote! Notre quartier fétiche à Tokyo (Japon #3)

Yukatas à perte de vue : Asakusa, le quartier traditionnel de Tokyo (Japon #2)

21 choses atypiques au Japon pour un français (Japon #1)


13 réflexions sur “Préparer et budgétiser son voyage au Japon : expérience et conseils (Japon #6)

      1. J’ai pris le JRP pour 3 semaines : 5 jours à Tokyo à l’arrivé, puis Kanazawa 2 jours, Nagoya 2 jours, puis je suis restée à Osaka 10 jours, tout en faisant les allers-retour avec Kyoto Nara et Kobe. Puis je me suis rendue à Hiroshima pour 2 jours, et j’ai visité Miyajima en 1 journée. Puis je suis restée 1 nuit à Onomichi. Ensuite, jusqu’à mon départ je suis restée à Tokyo, 4-5 jours également !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s