[PORTUGAL] Escapade à Braga depuis Porto : mes immanquables!


Jardin Sainte-Barbe, Braga @pink.turtle.blog
Jardin Sainte-Barbe, Braga @pink.turtle.blog

Un petit tour en train depuis la gare Sao Bento de Porto (45 minutes) et hop, le tour est joué ! La gare de Braga se situe juste à l’entrée du centre-ville et il est très facile de découvrir la ville à pied. Il est préférable de visiter Braga lorsqu’il fait beau (et je ne dis pas ça parce qu’il pleuvait lors de ma visite en décembre…). Pourtant, la ville possède un charme singulier pendant l’hiver notamment au moment des fêtes de Noël avec les magnifiques décorations de la place centrale appelée Plaça da Republica. On se croirait presque à Disneyland avec le sapin géant tout illuminé qui domine la place, les décorations grandioses et les personnages imposants destinés à reconstituer une crèche (et vous savez à quel point j’adore les décors Disney)! Vous l’aurez compris, le centre de Braga est un endroit magique à Noël… Mais sans les décorations de fin d’année, la ville possède de nombreux atouts non négligeables comme son jardin Sainte-Barbe fleuri en toutes saisons, son célèbre sanctuaire Dom Jesus, sa Cathédrale et son vieux centre. Et Cherry on the cake… On y a aussi trouvé un artisan chocolatier qui confectionne de délicieux chocolats faits maison (j’en salive encore!). C’est pour cela que Braga constitue, pour moi, une étape quasi incontournable d’un long week-end à Porto.

Plaça da Republica, Braga @pink.turtle.blog
Plaça da Republica, Braga @pink.turtle.blog

Le Centre historique de Braga

Braga est la plus ancienne ville du Portugal. C’est pourquoi, toute visite débute par son incontournable Arco da Porta Nova qui date de 1512. Après être passé sous cette porte symbolique, la visite se poursuit dans les ruelles historiques de Braga jusqu’à la Plaça da Republica. Sur cette belle place, on peut ainsi découvrir l’Arcada da Lapa en faisant une pause dans l’un des deux cafés historiques qui datent du XIXème siècle et situés sous les arcades (elles permettent aussi de s’abriter un peu lorsqu’il pleut lol ou lorsqu’il fait très chaud!). Non loin de là, la Torre issue d’un château primitif qui datait de l’époque romaine (Torre de Menagem do Castelo de Braga) témoigne de la richesse du passé de la ville tout comme la Cathédrale Sé de Braga dont l’architecture intérieure est à couper le souffle (elle associe style roman, gothique, renaissant et baroque) notamment l’orgue grandiose qui se situe dans la chapelle principale. Derrière les arcades, l’Igreja dos Terceiros (1690) dont l’architecture extérieure ne paye pas de mine, possède une magnifique décoration intérieure avec ses azulejos bleus. Si vous appréciez les édifices religieux, le nord du Portugal est fait pour vous!

Dans les rues adjacentes près de la Plaça da Republica, il faut s’arrêter devant l’impressionnante Casa Dos Crivos, une jolie maison qui date des XVIIème et XVIIIème siècles, recouverte entièrement de persiennes ! Pour achever notre découverte du centre historique, nous avons également fait un détour jusqu’au somptueux jardin Sainte-Barbe (Santa Barbara), un jardin très fleuri avec une belle fontaine du XVIIème siècle, situé face aux anciens remparts.

Jardin Sainte-Barbe, Braga @pink.turtle.blog
Jardin Sainte-Barbe, Braga @pink.turtle.blog

Avant de prendre le bus pour rejoindre le sanctuaire Dom Jésus, on peut compléter la découverte du centre-ville par le Palacio do Raio qui date du XVIIIème siècle, ou par le fabuleux Theatro Circo. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps d’effectuer ces deux visites.

Le Sanctuaire Bom Jesus et ses 583 marches

Depuis le Palacio do Raio (arrêt Raio), il suffit de prendre le bus n°88 pour rejoindre le sanctuaire Bom Jesus du Mont qui se situe à l’extérieur de Braga (15 minutes). Ce sanctuaire est une visite à ne pas manquer avec son escalier gothique impressionnant (17 paliers avec un dénivelé de 116m et 583 marches) qui rejoint la partie supérieure du sanctuaire. Il est possible de prendre le funiculaire (qui date de 1882) si la montée des marches vous semble trop rude. Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2019, le sanctuaire possède non seulement une belle basilique mais aussi des espaces de repos, de petits coins de nature : une cascade et une grotte qui ressemblent aux décors de la Quinta da Regaleira de Sintra.

Sanctuaire Bom Jesus, Braga @pink.turtle.blog
Sanctuaire Bom Jesus, Braga @pink.turtle.blog

Et vous, connaissez-vous Braga? On ne parle pas souvent de cette ville portugaise mais je vous assure qu’elle vaut le détour!

Pour suivre mes aventures en direct et papoter « voyages », n’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram et sur Facebook!

[GRECE] Athènes en 3 jours : un voyage dans le temps


Rue Pittaki, Athènes @pink.turtle.blog
Rue Pittaki, Athènes @pink.turtle.blog

Après une petite pause liée à une fatigue post-mariage et post-rentrée, je reviens avec un article tout frais sur Athènes où nous avons passé 3 jours cet été. A la suite de notre semaine ensoleillée sur l’île de Santorin et de notre traversée Santorin-Le Pirée avec la compagnie Seajets, nous avions décidé de passer quelques jours à Athènes avant de débuter notre road-trip dans le Péloponnèse. Pour moi, il s’agissait de la quatrième ou cinquième visite de la capitale grecque mais cela faisait bien 15 ans que je n’étais pas revenue en Grèce. Honnêtement, j’ai trouvé qu’Athènes avait bien changé depuis ma dernière visite. J’aime toujours autant cette ville mais j’ai été très déçue par l’insécurité qui règne désormais dans ses rues… #pickpockets. Lors de cette escapade, nous avons particulièrement apprécié l’incontournable Acropole (que j’ai visitée avec plaisir pour la quatrième fois!), la jolie rue Pittaki avec ses parapluies colorés, le quartier Monastiraki pour faire un peu de shopping, la relève de la garde et les nombreux trésors archéologiques que recèle la ville d’Athènes.

L’incontournable Acropole d’Athènes ❤

Le Parthénon, Acropole d'Athènes @pink.turtle.blog
Le Parthénon, Acropole d’Athènes @pink.turtle.blog

Il faut se lever tôt (voire très tôt) pour visiter « tranquillement » l’Acropole (et encore…) car la foule présente sur ces lieux chargés d’Histoire est très impressionnante! Les embouteillages sont fréquents surtout en été. Pour prendre des photos, c’est une vraie galère! Je ne vous parle pas du prix d’entrée qui s’avère assez élevé (20 euros/ personne) ou des échafaudages… De notre côté, nous avons opté pour un billet couplé avec plusieurs sites archéologiques d’Athènes (acheté la veille à l’Agora, 30 euros), ce qui nous a évité de faire la queue à l’entrée du site.

Le Parthénon, Acropole d'Athènes @pink.turtle.blog
Le Parthénon, Acropole d’Athènes @pink.turtle.blog

Malgré ces désagréments, l’Acropole fait sans nul doute partie des monuments à voir au moins une fois dans sa vie (en tout cas, selon moi)! A chaque visite, le même miracle se produit #machineàremonterletemps : immersion totale dans un autre temps, celui de l’antiquité, de Périclès et du polythéisme païen! Je regrette presque d’avoir refusé d’acheter un diadème et un chiton (car les boutiques en vendent un peu partout dans le quartier Monastiraki).

Le Parthénon, Athènes @pink.turtle.blog
Le Parthénon, Athènes @pink.turtle.blog

En effet, l’Acropole (akros = élevé; polis = cité) est le plus haut point de la ville (156 mètres), colline qui servait de refuge aux populations lors des guerres ou invasions. Progressivement, elle devint également un sanctuaire surtout dédié à Athéna comme le dévoilent le temple d’Athéna, le Parthénon et l’Erechthéion. Érigé entre 447 et 438 av. J.-C, le Parthénon est ainsi l’un des principaux temples doriques encore conservés, mais également le plus grandiose des monuments édifiés à l’époque de Périclès. Construit en marbre blanc, il a été conçu pour abriter la statue en or et en ivoire d’Athéna Parthénos, un élément colossal de douze mètres de haut réalisé par le célèbre Phidias. Les grands travaux effectués par Phidias au Vème siècle mentionnent d’ailleurs la commande de cette statue gigantesque d’Athéna. Si l’Acropole fait partie des sites archéologiques les plus visités au monde (inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO), elle possède d’autres monuments tels que le théâtre de Dionysos, berceau de la tragédie et de la comédie grecques, ou l’Odéon d’Hérode, qui rendent ce site encore plus grandiose.

L'Erechtéion, Acropole d'Athènes @pink.turtle.blog
L’Erechtéion, Acropole d’Athènes @pink.turtle.blog
Le théâtre de Dionysos, Athènes @pink.turtle.blog
Le théâtre de Dionysos, Athènes @pink.turtle.blog

Le quartier Monastiraki : shopping et pickpockets

Autant j’ai adoré ce quartier vivant pour le shopping (malgré les prix pratiqués!), autant je l’ai détesté pour l’insécurité qui y règne! Honnêtement, le quartier Monastiraki est un endroit à ne pas manquer lors d’une visite à Athènes. Entre les boutiques de souvenirs, de vêtements, de bijoux et les stands de fruits frais, on ne sait plus où donner de la tête. Les pickpockets en ont d’ailleurs fait leur affaire puisque je vous ai raconté dans un article récent sur mes galères de voyage que 2 pickpockets m’avaient suivie et avaient essayé de me voler mon portefeuille en ouvrant mon sac à dos (à vrai dire, ils me suivaient depuis mon passage au distributeur). Je ne vous conseille donc pas d’aller retirer de l’argent dans ce quartier car vous êtes observé! En dehors de ma mésaventure, les petites rues piétonnes de ce quartier animé sont fort sympathiques.

Quartier Monastiraki, Athènes @pink.turtle.blog
Quartier Monastiraki, Athènes @pink.turtle.blog
Spartiate, Athènes @pink.turtle.blog
Spartiate, Athènes @pink.turtle.blog

La Plaka et ses rues animées

Située au pied de l’Acropole, la Plaka est LE quartier animé et nocturne d’Athènes. S’il est vrai qu’il s’agit d’un quartier ultra touristique (avec quelques adresses à éviter!), il est incontournable pour saisir l’ambiance grecque pendant la haute saison. N’hésitez pas à aller sur TripAdvisor pour dénicher de bonnes adresses (voir aussi « mes bonnes adresses testées et approuvées ») et dîner au cœur de la Plaka. Certains restaurants proposent même des concerts de bouzouki ou des spectacles de sirtaki.

La jolie rue Pittaki et ses parapluies colorés ❤

Située non loin de la place Monastiraki, cette jolie rue mérite un petit détour (quartier Psiri). Cette allée de parapluies colorés mène directement au café Mary Poppins appelé « Little Kook » dont la décoration est à la fois onirique, colorée et chargée. J’ai découvert cette rue sur Instagram : aujourd’hui, de nombreuses villes exposent désormais des parapluies colorés dans certains quartiers pour attirer les touristes, pour en faire des lieux instagrammables et/ou pour des événements particuliers.

La rue Pittaki, Athènes @pink.turtle.blog
La rue Pittaki, Athènes @pink.turtle.blog

La relève de la garde : c’est le pompon!

La relève de la garde, Athènes @pink.turtle.blog
La relève de la garde, Athènes @pink.turtle.blog

La relève de la garde fait partie des arrêts incontournables à Athènes. Située place Syntagma devant le Parlement, cette unité cérémonielle constituée d’evzones possède aujourd’hui un rôle à la fois décoratif et touristique alors qu’autrefois elle défendait réellement cette place. Les gardes appelés evzones (« à la belle ceinture ») portent ainsi le costume traditionnel (avec chaussures à pompons!) et se lancent dans une chorégraphie toutes les heures (à l’heure pile!) notamment le dimanche à 11h (les gardes sont plus nombreux et la parade est beaucoup plus travaillée). Attention, il faut respecter une certaine distance pour observer les gardes au risque de se faire rappeler à l’ordre lol.

De la Bibliothèque d’Hadrien à l’Agora romaine

Non loin de la place Monastiraki, trône la Bibliothèque d’Hadrien qui était autrefois une grande bibliothèque située sur l’Agora romaine d’Athènes. L’empereur Hadrien, qui était un grand philhellène, la fit ériger vers 132. Je tenais absolument à visiter ce site archéologique après ma lecture des Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar, livre que j’ai adoré. Vous connaissez?

L'Agora romaine, Athènes @pink.turtle.blog
L’Agora romaine, Athènes @pink.turtle.blog

A deux pas de la Bibliothèque d’Hadrien et de la Plaka, l’Agora romaine est également un site à découvrir. On y entre par la porte d’Athéna et on peut y voir la tour des vents qui était autrefois une horloge publique (par contre, ne me demandez pas comment on parvient à lire l’heure sur cette tour!).

Le temple d’Héphaïstéion et le musée de l’Agora

Situé dans la partie Nord de l’Agora, le temple d’Héphaïstéion vaut le détour car il s’agit de l’un des temples les mieux conservés de la Grèce antique. Construit au sommet d’une colline à l’époque de Périclès, Héphaïstéion était à l’origine un temple dédié au dieu forgeron avant d’être transformé en église orthodoxe. Quant au Musée de l’Agora, il regroupe des objets remontant aux époques mycénienne, archaïque, classique, hellénistique et romaine.

Temple d'Héphaïstos, Athènes @pink.turtle.blog
Temple d’Héphaïstos, Athènes @pink.turtle.blog

L’Olympéion

Même s’il ne fait pas partie des visites incontournables à Athènes, l’Olympiéion est un site que j’ai bien apprécié (face à la porte d’Hadrien) et que j’ai découvert pour la première fois cet été. Les touristes se concentrent, en effet, essentiellement sur l’Acropole. Pourtant, situé au sud de l’Acropole, ce temple dédié au Zeus Olympien qui fut achevé par l’empereur Hadrien, reste impressionnant avec ses 15 immenses colonnes presque intactes.

Temple de l'Olympéion, Athènes @pink.turtle.blog
Temple de l’Olympéion, Athènes @pink.turtle.blog

Athènes : bilan positif et négatif

1/ Immersion totale dans un autre temps avec l’ensemble des sites archéologiques d’Athènes, ambiance chaleureuse de la Plaka, bonnes adresses pour déguster de bons gyros Pita et gastronomie, shopping.

2/ Pickpockets, montée de l’insécurité, prix excessifs pour les visites, les restaurants et les boutiques (qui s’expliquent par la reprise du tourisme en Grèce), poubelles dans les rues et problèmes sanitaires.

Street-art, Athènes @pink.turtle.blog
Street-art, Athènes @pink.turtle.blog

Mes bonnes adresses testées et approuvées

Klepsidra Café (Plaka) : un bon restaurant situé au pied de l’Acropole (dans une petite rue de la Plaka), qui propose d’excellentes spécialités grecques (tzatziki, moussaka, salade grecque, poisson frais…).

Klepsidra restaurant, Athènes @pink.turtle.blog
Klepsidra restaurant, Athènes @pink.turtle.blog

Just Pita (quartier Psiri) : Une vraie adresse pour déguster un énorme gyros pita à un prix très raisonnable et des souvlakis.

Smak : Un excellent petit fastfood pas cher qui propose de très bonnes mini pizza fabriquées sur place devant vous.

Quelques infos pratiques

*Vols Nantes-Santorin/ Athènes-Nantes avec Transavia (environ 160 euros par personne AR, vols réservés 6 mois à l’avance).

*Traversée avec Seajets Santorin-Le Pirée : 69 euros/ personne (places réservées sur internet bien avant le départ).

Et vous? Connaissez-vous Athènes? Si oui, qu’avez-vous apprécié dans la capitale grecque?

Si vous souhaitez papoter et suivre mes aventures en direct, rendez-vous sur Facebook et Instagram! A très vite 😉

[REP. TCHEQUE] Singing in the rain : une semaine sous la pluie à Brno!


Centre-ville, Namesti Svobody, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Namesti Svobody, Brno @pink.turtle.blog

Ne me demandez pas comment on prononce Brno… C’est très difficile même après quelques cours de tchèque dispensés par l’Université dans le cadre de la semaine internationale à laquelle je participais! En tout cas, j’avoue que je n’ai pas vraiment chanté sous la pluie à Brno (#titreironique) où j’ai passé une semaine très pluvieuse! Fin mai, les gros pulls étaient donc de sortie… J’y ai passé 6 jours dans un cadre professionnel et j’avoue que j’ai été assez surprise par cette seconde grande ville de République Tchèque qui compte près de 400 000 habitants. En effet, je connais bien ce pays, notamment Prague, et son ambiance si singulière et si romantique. Je ne dirais pas que j’ai été déçue par Brno, non, (il faut dire que les conditions météo n’étaient pas de notre côté!) mais je m’attendais à une ville assez proche de Prague culturellement, et ça n’est pas véritablement le cas, à l’exception de l’architecture de la ville qui est magnifique et typique.

Pourtant, Brno possède quelques atouts non négligeables et la ville est certainement très agréable à visiter en été qu’il s’agisse des balades au château Spielberg ou du centre-ville (il y a également de nombreux festivals pendant la saison estivale). Allez, je vous emmène sous mon grand parapluie 😉 en vous ouvrant les portes de cette ancienne ville fortifiée…

Magnifique porte, centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Magnifique porte, centre-ville, Brno @pink.turtle.blog

1/ Le centre-ville de BRNO : de la place de la liberté à la place de la Moravie

La plupart des français connaissent uniquement Prague en République Tchèque, sauf peut-être les grands fans de Moto comme mon compagnon (en effet, un grand prix Moto a lieu chaque année à Brno!) ou les amateurs de bons vins (les vins blancs sont, en effet, délicieux dans cette région, je peux en témoigner!). Bref, fondée en 1243 et située au cœur de la Moravie, Brno est restée une ville fortifiée jusqu’au XIXème siècle et était d’ailleurs une importante cité industrielle de l’Empire austro-hongrois. De nombreux bâtiments du centre-ville témoignent ainsi de cette période florissante. Sur internet, j’ai été très étonnée de trouver si peu d’infos sur la ville, y compris sur les blogs. J’en conclus qu’il ne s’agit pas d’une destination très prisée actuellement.

Ainsi, trois grandes places sont à ne pas manquer pour admirer l’architecture du centre-ville de Brno : Namesti Svobody ou place de la Liberté (avec son horloge astronomique, beaucoup moins esthétique ou plus moderne que celle de Prague lol), Moravské náměstí (place de la Moravie) avec sa grande statue de cavalier à cheval et son panneau fumant hihihi (pour ceux qui me suivent sur Instagram!), et Zelný trh (place du marché). J’ai parfois réussi à passer entre les gouttes!

Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville de Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville de Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Un des plus anciens bâtiments de Brno @pink.turtle.blog
Un des plus anciens bâtiments de Brno @pink.turtle.blog
Tramway de Brno @pink.turtle.blog
Tramway de Brno @pink.turtle.blog

2/ La Cathédrale St Paul et St Peter sur la colline Petrov

Cette cathédrale fait sans nul doute partie des incontournables de la ville de Brno! Elle est sublime avec ses deux tours de 84 mètres (que l’on aperçoit de loin), son architecture extérieure néo-gothique, son style baroque à l’intérieur, ses vitraux colorés et sa petite place charmante sur la colline Petrov. Face à la cathédrale, vous verrez deux jolies œuvres de street-art un peu « marginales » certes (car le street-art n’est absolument pas développé à Brno, j’ai d’ailleurs posé la question à mes collègues tchèques de l’Université de Brno).

Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog
Cathédrale St Pierre et St Paul, Brno @pink.turtle.blog

3/ L’Ossuaire de l’Eglise St Jacob

La visite de l’Ossuaire de l’église St Jacob (St Jacques) est d’un grand intérêt culturel : situé sous la nef de l’église se dissimule le plus grand ossuaire d’Europe centrale. Malgré un versant à la fois terrifiant et horrifique d’où mon imitation du « Cri » de Munch, j’ai appris des tas de choses lors de cette visite. En effet, ces catacombes sont les secondes d’Europe après celles de Paris. Après de nombreuses épidémies de choléra, le cimetière ne put accueillir de nouvelles sépultures. C’est pourquoi, un ossuaire fut aménagé au XVIIème siècle pour accueillir les ossements de l’ancien cimetière aménagé au XIIIème siècle. Mais les crises de choléra entraînèrent de nombreux décès et il fallut aménager des extensions au milieu du XVIIIe siècle. Scellé à la fin du XVIIIème siècle, l’ossuaire ne fut découvert qu’en 2001. Ainsi, lors de la visite, on peut déambuler parmi les restes de plus de 50 000 squelettes disposés de manière assez particulière.

Ossuary, St Jacob's Church, Brno @pink.turtle.blog
Ossuary, St Jacob’s Church, Brno @pink.turtle.blog
Ossuary, St Jacob’s Church @pink.turtle.blog
Ossuary, St Jacob Church, Brno @pink.turtle.blog
Version "Munch", Ossuary, Brno @pink.turtle.blog
Version « Munch », Ossuary, Brno @pink.turtle.blog

4/ Vida Center

Le « Vida Center » de Brno est une superbe sortie en famille si vous voyagez avec des enfants. Il s’agit d’un centre scientifique et interactif pour apprendre des tas de choses sur notre planète, les éléments naturels, les sons… Nous avons visité le centre dans un cadre professionnel mais je me suis amusée comme une folle avec le piano géant et je me suis transformée en Dr Grey (#Greysanatomy) le temps de la visite, pas en Dr Jekyll hein 😉

Vida Center, Brno @pink.turtle.blog
Vida Center, Brno @pink.turtle.blog
Vida Center, Brno @pink.turtle.blog
Vida Center, Brno @pink.turtle.blog

5/ Le Crocodile : Stará radnice (the Old Town Hall)

Cet endroit est également un incontournable de Brno s’agissant de l’ancien hôtel de ville avec sa porte magnifique, son crocodile et sa roue. Le crocodile renvoie à la légende du dragon qui aurait terrorisé la ville de Brno au XIème siècle avant qu’on ne le capture. Il existe d’ailleurs plusieurs variantes de cette légende. Dans la réalité des faits, il s’agit d’un crocodile du Nil qui aurait été rapporté des croisades et offert à la ville par un empereur hongrois.

Par ailleurs, il est possible de se rendre en haut de l’édifice pour jouir d’une belle vue à 360 degrés (notamment sur la place du marché). Dans la cour intérieure, il y a aussi deux petits cafés qui vendent des pâtisseries et glaces où nous avons dégusté de délicieux apfelstrudels.

Old town hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Old town hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Old town Hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Old town Hall et son crocodile, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog
Centre-ville, Brno @pink.turtle.blog

6/ Le marché aux fruits et légumes

Zelný trh (place du marché) est un lieu à ne pas manquer si, comme moi, vous adorez les fruits (les grosses fraises m’ont bien fait saliver pendant mon séjour!). Il permet aussi de s’imprégner de l’ambiance tchèque. Il s’agit d’un marché de fruits et légumes sur une place qui dispose d’une architecture typique colorée et d’une jolie fontaine.

Marché de Brno @pink.turtle.blog
Marché de Brno @pink.turtle.blog

7/ Le Château Spielberk

Quelques réminiscences de La Chartreuse de Parme de Stendhal me poussent à évoquer le château ou la forteresse du Spielberk. Pourtant, j’avoue que cette visite ne m’a pas transcendée même si les jolies fleurs et cascades situées en bas du château sont charmantes. Le château en lui-même possède une valeur à la fois symbolique et historique puisqu’il servait de protection et de forteresse royale dès le XIIIème siècle (construit par le célèbre roi tchèque Ottokar Ier de Bohème). Au XVIIIIème siècle, une partie de la forteresse devint ensuite une prison (la plus dure de la monarchie autrichienne) d’où la peur de Fabrice Del Dongo, le héros stendhalien, d’y être emprisonné. Si Napoléon détruisit certaines parties de la forteresse, cette dernière devint une prison célèbre pour les opposants politiques. Moi qui adore les châteaux, je n’ai pas été conquise par l’architecture de celui-ci. Chacun ses goûts…

Jolie cascade, Château Spielberk @pink.turtle.blog
Jolie cascade, Château Spielberk @pink.turtle.blog
Spielberk castle, Brno @pink.turtle.blog
Spielberk castle, Brno @pink.turtle.blog

Mes bonnes adresses à Brno : testées et approuvées!

Hôtel Continental : Un pied à terre vraiment chouette, très bon hôtel, propreté au top, excellent rapport qualité/ prix, petit déjeuner varié, proche du centre-ville et de l’Université. Quelques restaurants à proximité. De jolies tortues dans le hall de l’hôtel si vous vous ennuyez et s’il pleut lol.

Tortues, hôtel Continental, Brno @pink.turtle.blog
Tortues, hôtel Continental, Brno @pink.turtle.blog

Restaurants :

Sunset restaurant : Nous y avons dîné dans le cadre du repas de gala organisé par l’Université. C’est très bon (cuisine traditionnelle et européenne) et vous bénéficiez d’une très belle vue car c’est à l’étage. N’oubliez pas qu’en République Tchèque, les soupes sont quasiment systématique en début de repas!

Restaurant Velorex : Cuisine tchèque et italienne. Nous avons testé les pizzas, excellentes! On peut aussi déguster de la bière tchèque. Ambiance décontractée.

Bishes gurkha : un restaurant népalais et indien qui propose des menus du midi, d’excellents poulets Tikka Massala, naans, lassis mangue ou fraise. Nous avons beaucoup apprécié cette adresse et avons sympathisé avec le serveur. Très bon rapport qualité/prix (grand repas pour 8 euros). Je ne comprends pas la note de TripAdvisor sauf peut-être pour le menu du midi que j’ai moins apprécié que le poulet Tikka.

Tivoli Café : Cuisine européenne, très bon repas, excellent vin. Rapport qualité-prix satisfaisant. Nous y avons déjeuné avec des collègues tchèques qui semblaient dire que c’était une bonne adresse.

Tivoli Café, Brno @pink.turtle.blog
Tivoli Café, Brno @pink.turtle.blog

Comment venir à Brno?

Depuis Prague. C’est beaucoup plus long qu’en passant par Vienne mais c’est une option intéressante si vous souhaitez visiter Prague. Il existe des trains Prague-Brno (210 kms pour une durée de 3h).

Depuis Vienne. C’est l’option que j’ai choisie car la plus simple. Il suffit de prendre le train de l’aéroport de Vienne jusqu’à la gare centrale (attention il y a plusieurs gares à Vienne!) et de prendre un autre train avec OBB railjet (il y a plusieurs compagnies, attention! OBB est moins cher que Regiojet express) pour Brno Dolni (durée : environ 1h20, prix : 30 euros mais moins cher si vous prenez votre billet à Brno pour le retour, 24 euros).

Autour de Brno

Brno est une excellente escale si vous souhaitez faire un combiné Prague-Brno-Vienne. Vous n’êtes qu’à 1h20 de Vienne et cette dernière vaut vraiment la peine d’être visitée. Par contre, vous risquez d’avoir un choc concernant les prix puisqu’ils sont deux fois plus élevés à Vienne.

Le récit de mon séjour à Brno s’achève. Que pensez-vous de cette ville? N’hésitez pas à me laisser un petit mot, ça me fait toujours très plaisir de vous lire 🙂 J’en profite pour remercier ma collègue et amie Nathaly qui est devenue ma photographe attitrée…

Pour suivre mes aventures en direct, rejoignez-moi sur Instagram et Facebook. Un petit like ou un petit mot, ça me fait toujours chaud au cœur et ça permet à ce blog de vivre!

[AUTRICHE] Ma valse viennoise : visiter la capitale autrichienne en 2 jours


Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog

« Je continue à composer parce que cela me fatigue moins que de me reposer. » (Mozart)

C’est en rentrant d’un voyage professionnel en République Tchèque que j’ai fait une halte à Vienne, le temps d’une valse. J’avoue que j’avais quelques préjugés avant de visiter la capitale autrichienne, ville synonyme de voyage pour le troisième âge pour moi (sachant que sur notre vol Air France Paris-Vienne, il y avait énormément de personnes âgées). Ce préjugé était en partie fondé car le niveau de vie est très très élevé à Vienne et il ne s’agit pas d’un city-trip « roots » ou bon marché. Pourtant, tout cela a bien disparu de mon esprit lorsque j’ai commencé ma visite de la capitale « impériale ». J’ai été totalement charmée et conquise par cette cité de la musique d’un point de vue architectural, culturel et gastronomique. Les deux seuls bémols (mais cela n’engage que moi) ont été l’accueil et les prix qui font un choc quand on arrive de République Tchèque. Quant à l’accueil mitigé, peut-être est-il lié au phénomène « grande ville » comme à Paris (ou à Rome…) où les gens sont stressés et pressés?

Afin d’optimiser au maximum mon escapade de deux jours, j’avais réservé à l’avance mes billets pour le Belvédère et pour le château de Schönbrunn (pour ce dernier, c’est obligatoire à mon avis!) et c’est la meilleure chose à faire si vous n’avez que 2 jours comme moi pour visiter la capitale autrichienne. Allez, c’est parti, je vous emmène au pays des merveilles et de Sissi l’impératrice…

1/ Le palais du Belvédère : coup de cœur assuré !

Palais du Belvédère, Vienne @pink.turtle.blog

Le voilà le coup de cœur de mon city-trip à Vienne ! Le palais du Belvédère (Schloss Belvedere) est une vraie merveille pour plusieurs raisons : ses jardins et sa fontaine magnifiques, son architecture baroque (qui date du début du XVIIIème siècle), son musée qui expose plusieurs œuvres de Gustav Klimt notamment le célèbre « Baiser » (qui est mon tableau préféré !). Je peux dorénavant rayer un vœu de ma bucket list 😉 Honnêtement, je ne comprends pas pourquoi certains touristes disent que la visite du Belvédère n’est pas incontournable. Selon moi, elle fait partie des « immanquables » de Vienne. Par ailleurs, un petit bémol concernant le merchandising artistique : à Vienne, Klimt est présent dans toutes les boutiques et tout est bon pour vendre des objets à des prix exorbitants… J’avais cependant déjà été avertie par mes amis tchèques si bien que j’ai acheté mes souvenirs à Brno (prix divisés par deux voire trois). Tarif (Upper Belvedere) : 16 euros/ personne.

Le Baiser de KLIMT @pink.turtle.blog
Le Baiser de KLIMT @pink.turtle.blog
Les jardins du Belvédère, Vienne @pink.turtle.blog
Les jardins du Belvédère, Vienne @pink.turtle.blog
Palais du Belvédère, Vienne @pink.turtle.blog
Palais du Belvédère, Vienne @pink.turtle.blog
Palais du Belvédère, Vienne @pink.turtle.blog
Palais du Belvédère, Vienne @pink.turtle.blog

2/ L’Hundertwasserhaus : Gaudi version autrichienne?

L’Hundertwasserhaus est un immeuble coloré tout droit sorti de l’imaginaire, conçu par l’artiste Friedensreich Hundertwasser dans les années 80. La façade extérieure décorée de nombreuses couleurs bariolées (bleu, jaune et rouge) de la Hundertwasserhaus éveille à la fois la curiosité et le regard, et j’avoue que j’ai tout de suite été captivée par son architecture qui m’a fait songer à la maison Batllo de Gaudi à Barcelone (éléments de céramique, fenêtres de forme originale, couleurs, décor délirant). Hundertwasser se serait d’ailleurs inspiré des œuvres de Gaudi. Cet immeuble vaut vraiment le détour de même que son quartier charmant avec l’Hunderwasser village, petit centre commercial typique. J’ai été charmée par cet immeuble atypique…

Hundertwasserhaus, Vienne @pink.turtle.blog
Hundertwasserhaus, Vienne @pink.turtle.blog

3/ Le château de Schönbrunn : « Mignonne, allons voir si la rose… »

Roseraie, Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Roseraie, Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog

Si vous hésitez concernant la période la plus propice à un city-trip à Vienne, je vous conseille le mois de mai. En effet, il faut absolument vous rendre au château de Schönbrunn au mois de mai car les roses sont ouvertes et la roseraie est splendide. Le château de Schönbrunn fait également partie des visites incontournables de Vienne, tout simplement parce que la célèbre impératrice Sissi y a laissé son empreinte tout comme son époux François-Joseph Ier d’Autriche qui y passa beaucoup de temps et y mourut (malheureusement, les photos sont interdites à l’intérieur du palais !). Les jardins fleuris et la fontaine de Neptune sont de toute beauté, et quelques calèches promènent les touristes dans une ambiance d’antan. Pour profiter d’un panorama unique et d’une vue à couper le souffle sur le château, il suffit de grimper dans les hauteurs des jardins qui se trouvent derrière la fontaine de Neptune, et de rejoindre la gloriette. J’ai été toutefois scandalisée par l’attitude peu respectueuse de certains touristes qui piétinent la pelouse pour prendre certaines roses en photo, encore un lieu somptueux victime du tourisme de masse ! De mon côté, je me suis seulement amusée à jouer les Sissi dans les allées du jardin lol. Tarif pour la visite (grand tour du palais) : 20 euros/ personne.

Roseraie, Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Roseraie, Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Roseraie, Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Roseraie, Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog
Château de Schönbrunn, Vienne @pink.turtle.blog

4/ La Cathédrale Saint-Etienne

La cathédrale Saint-Etienne fait presque figure d’emblème de la ville de Vienne. En effet, sa toiture recouverte de tuiles vernissées formant plusieurs motifs (notamment celui de l’Empire d’Autriche-Hongrie, l’aigle à 2 têtes), se présente comme la photo à ne pas manquer dans le quartier baroque de Vienne. C’est dans cette cathédrale gothique (dont la construction remonte au XIIème siècle) que Mozart s’est marié en 1782… Petit clin d’œil d’une future mariée puisque j’épouse mon cher et tendre cet été (non pas à Vienne mais à Saint-Nazaire!). Ca fait tout de suite un peu moins « conte de fée » lol mais je vais finalement réaliser mon rêve de princesse et de Sissi – sans couronne-!

Cathédrale Saint-Etienne, Vienne @pink.turtle.blog
Cathédrale Saint-Etienne, Vienne @pink.turtle.blog
Cathédrale Saint-Etienne, Vienne @pink.turtle.blog
Cathédrale Saint-Etienne, Vienne @pink.turtle.blog

5/ La Bibliothèque Nationale : un trésor méconnu

Bibliothèque Nationale, Vienne @pink.turtle.blog
Bibliothèque Nationale, Vienne @pink.turtle.blog

La Bibliothèque Nationale est un vrai petit bijou encore méconnu. Avant de me rendre à Vienne, j’avais vu quelques photos sur Instagram et, pour la passionnée de littérature que je suis, ce lieu était incontournable. Si cette bibliothèque a été fondée au Moyen-Age par les Habsburg et est devenue la bibliothèque de la Cour, sa visite ne vaut pas seulement le coup pour sa valeur historico-symbolique. La salle d’apparat est tout simplement incroyable avec son plafond, ses statues, ses gros globes et ses collections de manuscrits, cartes, papyrus et livres anciens. Le temps d’un instant, on a presque l’impression de se trouver dans la bibliothèque de Poudlard. Personnellement, cette visite m’a beaucoup plu (tarif : 8 euros/ personne).

Bibliothèque Nationale, Vienne @pink.turtle.blog
Bibliothèque Nationale, Vienne @pink.turtle.blog

6/ Les cafés viennois : le café Central et le Café Sacher

Impossible de vous rendre à Vienne sans tester les fameux cafés viennois qu’il s’agisse de l’ambiance, de la musique, des délicieux apfelstrudels ou des décors. Avant de partir, j’avais sélectionné 2 bonnes adresses et j’avoue que je n’ai pas été déçue. Le café Central possède une architecture intérieure fabuleuse et une ambiance sans pareille (avec son pianiste). Quant au café Sacher, le décor est joli (sans plus) mais c’est l’Apfelstrudel accompagné de sa limonade maison qui remporte la palme! Par contre, attention, file d’attente garantie!

Café Central, Vienne @pink.turtle.blog
Café Central, Vienne @pink.turtle.blog
Café Sacher, Vienne @pink.turtle.blog
Café Sacher, Vienne @pink.turtle.blog

Si j’avais eu plus de temps, j’aurais aimé aller voir le street-art le long du Danube, visiter la maison de Mozart, me balader dans un fiacre viennois, visiter la Hofburg et assister à un concert de musique classique comme je l’avais fait à Prague. Ce sera pour une prochaine escapade! Et vous, connaissez-vous Vienne? Comment avez-vous trouvé cette capitale pour un city-trip?

Musée de l'Albertina, Vienne @pink.turtle.blog
Musée de l’Albertina, Vienne @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en direct, rejoignez-moi sur Facebook et Instagram. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, ça me fait toujours très plaisir de vous lire! A très vite pour de nouvelles aventures en République Tchèque et en Grèce (cet été!).

Come for a kiss! @pink.turtle.blog
Come for a kiss! @pink.turtle.blog

[Portugal] La mystérieuse Quinta da Regaleira de Sintra : un « régal » pour les sens


Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog

La main au front, le pied dans l’âtre,/ Je songe et cherche à revenir,/ Par delà la passé grisâtre,/ Au vieux château du Souvenir » (T. Gautier, « Le Château du Souvenir », Emaux et camées, 1852)

Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog

Oui, je sais, le jeu de mot était facile ! Pourtant, c’est vrai… La Quinta da Regaleira est un régal pour les sens et l’esprit. Elle fait incontestablement partie de nos plus belles découvertes à Sintra et au Portugal (avec le palais de Pena) lors de notre city-trip à Lisbonne début avril. Mais la Quinta da Regaleira, quézako? Encore un palais gothico-romantique, vous me direz ! Pourtant, ça n’est pas un château comme les autres… Personnellement, tout au long de la visite et de nos déambulations dans les jardins, j’ai eu la vive impression de me trouver au cœur de l’univers de Tim Burton, dans Dark Shadow ou Sleepy Hollow. Heureusement pour nous, pas de cavalier sans tête à cheval ou de vampire endormi dans cette demeure gothique qui compte un puits initiatique dans son parc mystique.

Une architecture gothique et romantique : ambiance « Tim Burton »

Vous connaissez certainement mon amour pour la littérature et les arts du XIXème siècle (je vous en avais parlé dans un article récent sur « Mes destinations 2019 » à propos de mon intervention sur France Culture). J’avoue que la Quinta da Regaleira représente tout ce que j’aime : une architecture à la fois gothique et romantique, un jardin qui sort tout droit de l’imaginaire avec des symboles et des métaphores littéraires, des fleurs exotiques, des petites grottes mystiques, des chutes d’eau, un puits initiatique… Je suis tombée littéralement sous le charme de cette demeure qui reflète les goûts de son propriétaire Antonio Augusto Carvalho Monteiro (1848-1920) et de son architecte Luigi Manini.

Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog

Le fameux Puits initiatique de la Quinta da Regaleira et ses réminiscences littéraires

Au cœur du parc de la Quinta da Regaleira, il y a un puits initiatique et de petites grottes inspirés de la Divine Comédie de Dante. De quoi faire voyager dans un autre siècle… et au centre de la terre ! Ce puits fait, en effet, 27 mètres et ses 9 paliers seraient une référence aux 9 cercles, de l’Enfer, du Paradis et du Purgatoire de la Divine Comédie. Au fond du puits, on distingue également une rose des vents de marbre à 8 pointes, disposée sur une croix des Templiers. En bas du puits, il faut ressortir en empruntant de petites grottes qui débouchent sur des galeries et de petites cascades. Ambiance gothique garantie 😉 J’avoue que c’est ce puits qui m’a donné envie de visiter ce lieu mystique.

Puits initiatique, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Grotte et cascade @pink.turtle.blog
Puis initiatique, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Puits initiatique, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog

Jardins fabuleux dans un univers imaginaire

Jardins, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog

Le jardin de la Quinta da Regaleira se présente également comme une quête initiatique (pour les Templiers d’autrefois ou les francs-maçons) et un lieu sorti tout droit d’un livre ou de l’imaginaire… Le visiteur se doit donc d’être sensible aux symboles qui ornent ce jardin fabuleux : des statues allégoriques ou symboliques, des symboles animaliers, des grottes, des petites tours, des références aux 4 éléments… Même avec un sens de l’imagination développé, il est difficile de résoudre toutes les énigmes de ce parc mystérieux et fascinant.

Jardins, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Jardins, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Jardins, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Oiseau du paradis, Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog
Jardins de la Quinta da Regaleira @pink.turtle.blog

Si vous vous rendez à Sintra, n’oubliez pas de visiter la Quinta da Regaleira. De notre côté, nous avons d’abord visité le château de Pena, puis sommes descendus par les sentiers de randonnée en prenant la direction du centre historique de Sintra afin de rejoindre ce palais. La balade dans la nature est très agréable et permet de découvrir le château des maures en contre-plongée 😉 Et vous, connaissiez-vous ce lieu magique?

Pour suivre mes aventures en direct, rejoignez-moi sur Facebook et Instagram! Prochaine destination… la République Tchèque et Vienne 🙂 A très vite les amis 😉

[ITALIE] Une folle journée à Florence entre filles!


Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

« C’est dans ces murs que la civilisation a recommencé » (Stendhal)

Ciao a tutti! Ces derniers mois, j’ai pris un peu de retard dans la rédaction de mes articles. Il faut dire que notre voyage d’un mois au Japon a bouleversé ma liste des things to do sur le blog! Au mois de juin, j’ai passé une semaine à Pise en compagnie de ma sympathique collègue et acolyte Nathaly (#assonance) dans le cadre d’un voyage professionnel Erasmus. Après un article décalé sur mes 11 poses stéréotypées devant la tour de Pise, je voulais tout de même vous présenter un article plus « sérieux » sur la journée géniale que nous avons passée à Florence entre filles. Surnommée la « Reine du Moyen-âge » par Stendhal, la ville de Florence a beau être une ville extrêmement romantique, on peut également la découvrir entre filles. Même si nous n’y avons passé qu’une journée, Florence reste, pour moi, un coup de coeur architectural et artistique. En partant très tôt de Pise en train (tarif : 18 euros AR, 1h de trajet), nous avons eu le temps de flâner du côté du magnifique ponte Vecchio (nous avons même déjeuné face au célèbre pont), de visiter la galerie des Offices et de découvrir la place Del Duomo. Même si cette journée m’a un peu laissée sur ma faim, elle m’a également donné envie de revenir un jour dans cette somptueuse ville de Toscane. Si comme moi, vous êtes juste de passage à Florence, que peut-on faire en une seule journée? La réponse en images…

Déambuler et flâner sur le Ponte Vecchio

Que serait Florence sans son romantique Ponte Vecchio? Impossible de se rendre à Florence sans aller admirer ce pont chargé d’histoire. A la fois rue piétonne et galerie marchande, le ponte Vecchio traverse le fleuve l’Arno et ses petites maisons colorées – qui abritent de nombreuses bijouteries de luxe – font tout le charme pittoresque du pont de pierre le plus ancien d’Europe (1345). Comme à Paris, de nombreux couples viennent sceller leur amour sur le Ponte Vecchio avec de petits cadenas ♥ C’est beau l’amuuuurrr!

Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

ponte Vecchio @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio @pink.turtle.blog

Ponte Vecchio vu depuis la galerie des Offices/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio vu depuis la galerie des Offices/ @pink.turtle.blog

Le Ponte Vecchio et ses joailliers/ @pink.turtle.blog
Le Ponte Vecchio, ses joailliers, ses policiers…/ @pink.turtle.blog

Fontaine du Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Fontaine du Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

Déjeuner face au ponte Vecchio

Déjeuner face au Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog
Déjeuner face au Ponte Vecchio/ @pink.turtle.blog

La galerie des Offices

IMG_20181008_143458_resized_20181008_023550810Côté galeries et expositions, si vous deviez n’en choisir qu’une seule, ça serait celle-là! Pourquoi la galerie des Offices ? Tout simplement parce que ce musée regroupe la plus grande collection au monde de peintures italiennes et d’oeuvres de tous les grands maîtres européens du XIIème au XVIIIème siècle. Il s’agit d’un des musées le plus visité au monde et pour cause, on y retrouve notamment Le Printemps et La Naissance de Vénus de Botticelli, La Vierge au Chardonneret de Raphaël… J’ai également été médusée 😉 par la célèbre tête de Méduse du Caravage, qui fait vraiment peur!

img_20180623_114223.jpg
Le Printemps de Botticelli/ @pink.turtle.blog

Naissance de Vénus, Botticelli/ @pink.turtle.blog
Naissance de Vénus, Botticelli/ @pink.turtle.blog

La Naissance de Vénus de Botticelli/ @pink.turtle.blog
La Naissance de Vénus de Botticelli/ @pink.turtle.blog

Le tableau de La Naissance de Vénus est tout simplement incroyable. Je crois que je l’ai admiré pendant de très longues minutes. Admirer un tableau si connu, laisse vraiment rêveur surtout lorsqu’on travaille sur l’art dans la vraie vie. Même sensation bizarre pour la tête de Méduse du Caravage et l’Hermaphrodite que j’ai longuement étudiés lors de la préparation de mon Doctorat, moi qui ai longtemps travaillé sur la mythologie grecque dans la poésie du XIXème siècle (et il se trouve que les écrivains du XIXème siècle se réfèrent très largement à toute une tradition artistique lorsqu’ils évoquent des figures mythologiques connues). Du coup, en sortant du musée, je n’ai pas résisté à l’envie d’acheter un petit souvenir « Naissance de Vénus » 🙂 Concernant la sculpture intitulée Hermaphrodite, l’effet de surprise (devant-derrière) est un peu gâché par le titre qui est un véritable spoil!

 

Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog
Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog

Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog
Tête de Méduse, Le Caravage/ @pink.turtle.blog

Moi qui déteste les serpents (je dirais que j’en ai une peur folle si bien que je ne peux même pas rentrer dans un vivarium ou simplement dans certains rayons animaliers de Jardiland!), je trouve cette peinture tellement « réaliste » (désolée pour l’anachronisme) que j’ai du mal à la regarder (moi aussi médusée, c’était l’effet escompté). Avec le tableau de Cranach l’Ancien, on a aussi eu le droit à un serpent avec le diptyque Adam et Eve (une variante de celle utilisée dans le clip de Desperate Housewives, clin d’oeil ci-dessous!).

Cranach l'Ancien
Eve, Cranach l’Ancien

Générique Desperate Housewives
Générique Desperate Housewives

img_20180623_123207.jpg
Socrate/ @pink.turtle.blog

La magnifique salle de Niobé/ @pink.turtle.blog
La magnifique salle de Niobé/ @pink.turtle.blog

C’est un véritable festival de têtes coupées dans la galerie des Offices entre Salomé-Hérodias et la tête de Saint-Jean Baptiste, Judith tranchant la tête d’Holopherne, David avec la tête de Goliath et la tête de Méduse tranchée par Persée. Tout ces récits bibliques et mythes étaient très en vogue à la Renaissance et me fascinent depuis de nombreuses années.

 

En sortant de la Galerie des offices, on peut également profiter de l’ambiance singulière de la Piazzale avec ses nombreux artistes de rue qui réalisent des peintures du Ponte Vecchio, des vanités, des paysages pittoresques ou des portraits des passants.

Piazzale/ @pink.turtle.blog
Piazzale/ @pink.turtle.blog

Piazzale/ @pink.turtle.blog
Piazzale/ @pink.turtle.blog

Petit conseil! Il vaut mieux réserver ses billets plusieurs jours à l’avance sur le site internet de la galerie car c’est l’un des musées les plus visités de Florence. Cela évite de faire la queue pendant des heures et permet surtout de pouvoir entrer un jour d’affluence! Le musée est fermé le lundi et l’entrée coûte 21 euros/personne.

Piazza della Signoria

Après la galerie des Offices, direction la Piazza della Signoria! Sous la loggia des Lanzi, on peut admirer la célèbre sculpture en bronze de Benvenuto Cellini : Persée tenant la tête de Méduse, chef d’oeuvre de la Renaissance (#tetecoupee!).

Persée tenant la tête de Méduse/ @pink.turtle.blog
Persée tenant la tête de Méduse/ @pink.turtle.blog

Piazza della signoria/ @pink.turtle.blog
Piazza della signoria/ @pink.turtle.blog

Piazza del Duomo

Attention calèche! Piazza Del Domo/ @pink.turtle.blog

Après moult balades dans la ville, on arrive enfin à la très célèbre, incontournable et fabuleuse piazza del Duomo où j’ai bien failli me faire renverser par un cheval (#peurdemavie). Il faut effectivement faire attention aux nombreuses calèches disséminées sur cette place. Malgré ce petit désagrément, nous avons profité à fond de cette place qui fait partie des endroits les plus touristiques de Florence avec la piazza della Signoria et le Ponte Vecchio. La trilogie des monuments en marbre vert, rouge et blanc, est superbe, un vrai coup de coeur architectural pour moi ♥.

Parmi cette trilogie classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ce sont la Cathédrale Santa Maria del Fiore et le Campanile de Giotto qui frappent le plus l’oeil du passant. De plus, le dôme de la Cathédrale, réalisé par Filippo Brunelleschi au début de la Renaissance, est le plus grand du monde avec ses 43 mètres de diamètre.

Le dôme de Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog
Le dôme de Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog

Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog
Santa Maria del Fiore/ @pink.turtle.blog

La Cathédrale et le Campanile/ @pink.turtle.blog
La Cathédrale et le Campanile/ @pink.turtle.blog

Piazza del duomo/ @pink.turtle.blog
Piazza del duomo/ @pink.turtle.blog

Enfin, il ne faut pas oublier le Baptistère, le troisième monument en marbre de la Piazza del Duomo, situé au centre de la place, qui possède la célèbre porte du Paradis.

 

Et pour terminer cette folle journée, rien de tel qu’une bonne gelata artisanale…

Gelataria/ @pink.turtle.blog
Gelataria de luxe!/ @pink.turtle.blog

Mes petits souvenirs de Florence

Une jolie trousse Botticelli pour la rentrée et un collier en céramique « Naissance de Vénus »! ♥

Mes petits souvenirs de Florence/ @pink.turtle.blog
Mes petits souvenirs de Florence/ @pink.turtle.blog

Ciao Florence! 

Et vous, connaissez-vous Florence? Lors d’un city trip, que recherchez-vous en priorité?Musées, visites culturelles, balades, shopping, gastronomie?

Piazza del Duomo/ @pink.turtle.blog
Piazza del Duomo/ @pink.turtle.blog

Pour suivre mes aventures en live, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Instagram! Merci et @ bientôt! ♥